Découvrir Saint-Emilion et s’endormir au Clos des Maurins

Le Clos des Maurins est idéalement situé au croisement de la route de Bordeaux, de Blaye et de Saint-Emilion.
Alors même si vous êtes en train de buller au bord de la piscine dans la sérénité du vignoble, de bouquiner
tranquillement sous les frondaisons, ou de suer sang et eau dans la salle de sport rien qu’à vous, il va quand même
falloir envisager de bouger pour profiter de tous les avantages de la situation du Clos des Maurins!

On se presse du monde entier pour voir le village médiéval de Saint-Emilion, il est à moins de 30 minutes du Clos des
Maurins. Classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO au titre de «paysage culturel», «la juridiction est
un exemple remarquable d’un paysage viticole historique qui a survécu intact et est encore en activité de nos jours». En
effet le vignoble Saint-Emilionnais compte près de 1000 châteaux viticoles ! Parmi ceux-ci, on compte 2 grands crus
classés A, Château Auzone et Château Cheval Blanc, ainsi que 11 crus classés B. Le merlot domine les assemblages,
accompagné du cabernet franc et du cabernet-sauvignon.

Autour de Saint-Emilion, 125 châteaux accueillent les visiteurs, pour des visites commentées et bien sûr des
dégustations. Certains ont des architectures remarquables, notamment des chais réalisés par des architectes de
renommée mondiale comme Château Cheval Blanc avec Christian de Potzamparc, ou son voisin Château la Dominique
avec Jean Nouvel. D’autres vous réservent la surprise d’immenses galeries souterraines.

Les visites de ces châteaux peuvent se faire de 1000 manières originales : en vélo électrique, en moto, en tuk tuk, en
minibus, en petit train, en side-car, en segway, en « bikeboard » électrique ou même en montgolfière !

Envie de ramener ces nectars chez vous ?

Les châteaux et une quinzaine de cavistes dans le village expédient dans le monde entier, pas besoin de se charger inutilement !
Les surprises de Saint-Emilion ne s’arrêtent pas là, et dès que vous franchissez l’enceinte médiévale de la Cité, la
configuration de la ville vous subjugue par les panoramas sur les toits et les paysages alentours, par les monuments
religieux et par les tertres, ces petites ruelles pentues au pavage chaotique.

Plusieurs monuments méritent aussi une visite guidée ou libre (l’Office du Tourisme de Saint-Emilion les organise en
plusieurs langues
), notamment la plus vaste église monolithe d’Europe et les catacombes.

Le Cloître des Cordeliers, du XIIIᵉ siècle (photo) se situe au cœur de la cité médiévale de Saint-Émilion. Il est l’un des sites pittoresques les plus emblématiques de la ville, avec l’église monolithe. Il renferme des caves souterraines où sont élaborés des vins pétillants.

Après toutes ces visites, la gastronomie n’est pas en reste avec près d’une quarantaine de restaurants, certains très
réputés (à titre d’exemple la Table de Plaisance ou le Logis de la Cadène). Toujours avec des produits du terroir du Sud-
Ouest
. Pour conclure sur une note gourmande, ne repartez pas de Saint-Emilion sans avoir gouté la spécialité pâtissière locale les « véritables macarons » !

Au coeur de son histoire: vignes et Moyen-âge.

Coté histoire de Saint-Emilion, la culture de la vigne est apparue il y a près de 2000 ans. Dès le IIème siècle les Romains
plantèrent les premières vignes. Puis au VIIIème siècle, un breton nommé Emilion décide de s’installer dans une grotte
pour se consacrer à la prière. Il est rejoint par quelques disciples Bénédictins avec qui il fonde une première
communauté religieuse. Entre le VIIIème et le XVIIIème siècles, 5 ordres religieux se succèdent. C’est pourquoi de
nombreux pèlerins continuent de passer par Saint-Emilion au cours de leur cheminement vers Saint-Jacques-de-
Compostelle.
C’est au Moyen Age, lorsque l’Aquitaine faisait partie du Royaume d’Angleterre, que les vins de Saint-
Emilion obtiennent leurs premières lettres de noblesse.

Saint-Emilion connut également son Age d’or entre le IXème et le XIXème siècle grâce à l’exploitation de sa roche
calcaire
qui permit la construction de la cité médiévale mais également de nombreux édifices Bordelais. Il en reste un
réseau de 80 hectares de galeries souterraines formant un labyrinthe de presque 200 km. Et c’est par le transport
fluvial
sur la Dordogne que ces pierres étaient acheminées vers Bordeaux et la façade Atlantique.

Pour son vignoble de renom, son histoire religieuse et son Centre de pèlerinage, Saint-Emilion est vraiment une visite
dont la réputation mondiale n’est pas usurpée.

CONTACT

7 Les Maurins 33240 VERAC